Mouvement Ettajdid حركة التجديد

Accueil > Français > Activités du Mouvement > Communiqué au sujet des scènes de violence à la Place du Gouvernement

Communiqué au sujet des scènes de violence à la Place du Gouvernement

samedi 29 janvier 2011

Communiqué au sujet des scènes de violence
à la Place du Gouvernement

Immédiatement après l’annonce de la constitution du nouveau gouvernement transitoire, les forces de l’ordre sont intervenues violemment sur la place du gouvernement à la Kasbah pour disperser les grévistes qui ont fermé les accès du Premier Ministère ainsi que ceux d’autres ministères entravant l’activité du gouvernement depuis plus d’une semaine.

  • Le Mouvement Ettajdid est conscient de la responsabilité du gouvernement quant à la sécurité des citoyens, à la sauvegarde des services publics et des propriétés publiques et privées, à la reprise de l’activité au sein des services des ministères afin de sortir de l’état d’urgence et d’affronter les tâches urgentes qui l’attendent pour avancer dans la réalisation des objectifs de la Révolution.
  • Il considère que l’annonce de la nouvelle composition du gouvernement transitoire, l’effet positif qu’elle a eu sur l’opinion publique et l’espoir qu’elle a laissé entrevoir auraient pu aider à dégager la Place du Gouvernement pacifiquement avec l’aide de toutes les parties – à l’intérieur comme à l’extérieur du gouvernement- et ce par l’appel continu au dialogue, à la patience et à la retenue.
  • Il demande l’ouverture immédiate d’une enquête au sujet des incidents d’hier soir et l’information de l’opinion publique des résultats de cette enquête.
  • Il demande également la mise en place d’un programme complet de formation et d’encadrement des agents et des cadres de la sécurité afin de les initier aux règles appliquées internationalement dans le comportement avec les citoyens et le maintien de l’ordre.

Tunis le 29/01/2011

Le Mouvement Ettajdid

1 Message

  • Je trouve, et je pèse mes mots, le moins que l’on puisse dire que votre communiqué est
    1. d’une part utilise une langue de bois "officiel" que nous avons cru disparaitre avec l’ancien régime. Le camarade et citoyen A Brahim n’a pas eu besoin de beaucoup de temps pour acquerir et prendre à son compte la langue de desinformation "parce que le siège du 1er ministre..." officiel et qui ne vous honore pas. D’ailleurs vous avez cautionnez par le passé la 1re conférence de presse de l’phémère ministre RCD de l’intérieur dont la forme comme le contenue étaient intolérable et inacceptable : aurait pu etre dénoncé voire plus A Brahim se desolidarise publiquement de son collègue. En France un dogme dit "Un ministre ca ferme... ou il démissione". A Brahim a choisi la seconde. Je le regrette et le déplore. Un des acquis de cette belle révolution est Plus jamais ça oui plus jamais un langage vide de sens digne de Ben Ali et son RCD 2. très très mésuré au sujet de violation manifeste, violente, intolérable et inacceptable.
    Je rappel que tous les témoignages sont concordants. L’association des avocats tunisiens confirme la violence et l’horreur de l’intervention des foàrces de l’ordre (les BOP que j’ai connu, a l’époque certes lointaine (78),où j’étais étudiant au CAMPUS. Je vous invite à lire le témoignage, publié sur Nawaat, par un médecin d’Aziza Othmana mandaté pour intervenir sur le plan médical et vous verrez que vous cautionnez des crimes oui des crimes. Vous savez comme moi qu’en Tunisie nous n’avons pas "d’IGAS" police des polices pour faire toute la lumière. Par contre je fais confiance aux avocats indépendants et qui ont promis que si la lumière n’est pas faite des plaintes pourrot etre déposées. Encore une fois l’acquis de la révolution est plus Jamais ca et plus jamais se taire et cautionner l’innacceptable.

    Cordialement
    H ZOUABI

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose